seil-tänzerin

25 mars 2007

Allez viens ma danseuse chérie,

Lançons des étoiles qui brillent et qui sont grandes

Sur la pointe des pieds

Elle feront comme des petites voletées à paillettes,

Des nuages qui scintillent,

Une pluie qui tombe de tes mains

Nous sommes nos propres enfants

Et là-haut les quatre saisons

Illuminent nos pas de danse

Allez viens ma danseuse chérie, je t'aime

Être de la fête ou bien l'instant sacré !

Regarde cela ne va pas durer,

Ce n'est qu'un vol d'avion en papier

Je t'aime sur la cime du présent mon amour.

Allez viens ma divine

Danse avec moi la menue éclaircie

Et que ce ciel noir à tout jamais

Recouvre notre amour magistral !

Posté par Urknall à 19:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]